Remboursement par la CPAM 13 des séances de psychothérapies

Dans 3 départements français ( Bouches-du-Rhône, Haute-Garonne, Morbihan) est conduite par la CPAM une expérimentation sur 3 ans qui consiste à prendre en charge sur prescription du médecin traitant, 10 séances de psychothérapie de soutien pour les patients de 18 à 60 ans, sans thérapie psychotrope. Les séances dureront 1/2 h. Elles seront effectuées, après évaluation par un psychologue clinicien ou un psychothérapeute agrée ARS volontaire pour l’expérimentation dûment inscrit auprès de la CPAM. Le psy sera réglé directement par la CPAM. Un bilan sera fait à l’issue des 10 séances et une nouvelle prescription du médecin pourra être instituée pour 10 séances supplémentaires, cette fois de psychothérapie plus ciblée avec une durée de 3/4 h chacune. Le patient n’aura rien à régler. Aucun droit à dépassement ne sera autorisé. En tant que psychothérapeute agréé par l’Agence Régionale de Santé 13, j’ai passé une convention avec la CPAM et je figure sur la liste des psy habilités. Bien qu’il s’agisse d’une expérimentation limitée, cette opération démontre la volonté de prise en charge des psychothérapies sérieusement conduites par des professionnels reconnus dans les cas de pathologie mentale légère à modérée qui ne nécessitent pas une prescription de psychotropes, trop systématique dans notre pays. Membre de la Société Française de Santé Publique depuis longtemps, je me devais de participer à cette intéressante initiative de la CPAM.

 

  • Informations
  • Depuis le 1° janvier 2017, je suis agréé en tant que psychothérapeute, professionnel de santé,  à l’Agence Régionale de Santé des Bouches du Rhône. Cet agrément pourra permettre aux patients qui ont souscrit une option « psychothérapie » d’être mieux remboursés par leur mutuelle. C’est ainsi que les séances avec protocole Intégration Mouvements Oculaires (idem EMDR) dont je suis certifié niveau II par le Dr D. Beaulieu pour la gestion du stress, des émotions et des effets des traumas et les séances de Brainspotting (dont je suis certifié par le Dr D.Grand, New York) pourront être prises en charge.

A LA BONNE HEURE, BONNE HUMEUR …

« C’est un petit bonheur que j’avais ramassé, il était tout en pleurs, sur le bord du fossé… »

Le poète chantant de l’Ile d’Orléans, le grand Félix Leclerc ne s’y était pas trompé. Le bonheur est à ramasser. Car c’est souvent quand on se trouve « à la ramasse » sur le bord d’un fossé, pleurant sur son triste sort de personne délaissée que quelqu’un se penche et vous prend à la petite cuiller.

Déguster le bonheur à la petite cuiller, comme un œuf coque dont on a fait l’effort de briser la coquille qui, pourtant, semblait enfermer à tout jamais l’amorce d’un plaisir, la réalisation d’un désir. Le bonheur est là mais il ne faut pas l’appeler par son nom, parlons de la bonne heure.

A la bonne heure, profitons de l’instant présent, carpe diem, c’est écrit sur les murs crépis ou décrépis du Nord ou du Sud, sur les cartes postales à 1 euro, pas encore les tickets de métro mais pourquoi donc pas ?

Des petits riens, des petitous, des moufles de rigolade quand on se prend les oreilles de rire. Un bon moment. Laissez moi ce bon moment, ce bond maman, ce bon maman, nostalgie d’une fleur contemplée et d’un pas de deux esquissé dans une vieille chapelle, d’un cierge pour un vœu exaucé. Oui, elle est guérie et vivra encore des milliards de secondes.

La vie est reine, offre toi le bon temps, la bonne heure.

Lo tempo passo, passo lo bien. Oui, le temps passe, passe le bien. Dis moi vieux provençal, toi qui arpentes les Alpilles pour trouver l’eau des fontanilles, as tu d’autres proverbes dans ta besace ?

A tes côtés, des amis, des enfants et la cohorte de tes ancêtres, ceux assis sur le banc blanc de poussière éclaboussé de soleil qui attendent la quiétude de la lune. Il est bonne heure pour deviser, marcher, lire en marchant.

La bonne humeur éclate sous ta moustache, on la sent, on la devine tandis que tu sèmes les senteurs de la garrigue et les porte jusqu’aux marais où les Camargue narguent les taureaux.

Alors la petite âme esseulée, délaissée se relève et prend le vent… un vrai bonheur de vent d’été.

VOUS POUVEZ AUSSI CONSULTER MON SITE www.guy-lesoeurs-psy.fr

SACRES CARACTERES! A l’épreuve des comportements difficiles

Lundi 10 septembre de 12h15 à 14h00, je serai l’invité de Dominik Jako dans son émission « de vous à moi » sur la radio Web d’Avignon osmose-radio.fr où elle invite régulièrement des professionnels du bien être et de la santé pour faire le point sur des aspects très concrets de problèmes de la vie courante.

Les thèmes que je développerai seront :

1. « A l’épreuve des comportements difficiles, compliqués et autres empoisonneurs de la vie quotidienne et professionnelle ».

Ceci fera suite à l’émission de juin où j’étais déjà intervenu sur les gens difficiles tels que les agressifs et les pervers narcissiques.

Cette fois, je parlerai des comportements des pessimistes et insatisfaits chroniques, ceux et celles qui s’excusent continuellement et qui en deviennent très agaçants, ceux et celles qui sont toujours d’accord du moins en paroles et ceux qui ont peur de tout et de rien, ceux qui sont des obsédés du rangement etc.

Vous en connaissez, vous en côtoyez à la maison, au travail …

je terminerai par une personnalité au-dessus de tout soupçon (apparemment) :. je veux parler du « sauveur » (voir ci-dessous).

2.    Le sauveur ! ou la personne qui se sent investie pour aider les autres : celle qui veut constamment aider, faire à votre place et qui veut se sacrifier pour vous sauver dont on ne sait quel danger ou risque. Nous ne parlerons pas des sauveurs patentés (médecins, pompiers etc.) qui identifiés comme tels sont des sauveteurs authentiques.

Vous connaissez certainement ces personnes qui ne vivent que parce qu’elles s’occupent des affaires des autres avec de bons sentiments. Mais que ce comportement peut être pesant et insupportable aussi.

Si vous-même ou l’un de vos proches ( conjoint, ado, parents…) êtes confrontés à ce type de comportements ponctuels ou continus, merci d’apporter votre éclairage et/ ou poser des questions. Si vous êtes thérapeute, vous pouvez aussi réagir.

Cette émission se veut inter active et réclame la participation des auditeurs.

Merci de nous rejoindre par téléphone au 04 90 88 22 56 pendant l’émission, de témoigner sur notre page Facebook Radio Osmose,

et de suivre ce direct sur www.osmose-radio.fr . ou bien de m’envoyer un message sur mon e.mail guy.lesoeurs@kerux.fr

Durant les tout prochains jours, je mettrai un texte sur ces sujets sur mon blog www. guylesoeurs.com .

Une dernière remarque : le ton ne sera pas que psychanalytique ou que comportementaliste. Nous parlerons de cas pratiques.

A très bientôt sur www.osmose-radio.fr

Guy Lesoeurs

Psychanalyste

Master 2 Psychologie

DU Psychiatrie transculturelle, Médiation, Anthropologie Médicale

Praticien Psychophysiocommunication (TCC)

Cabinet Professionnel (depuis le 1° septembre 2012)

Chemin des deux bessons

13520 LE PARADOU

04 90 18 24 43

06 5030 09 80

2012…Diana du Pont de l’Alma: flamme éternelle dans nos coeurs!

Que faisiez-vous donc quand vous avez appris la disparition de Lady Diana?

Je suis à peu près certain que vous vous en souvenez comme 80% des personnes que j’ai interrogées.

Un pas, 15 années en arrière. ..

Près du Pont de l’Alma, à Paris, il existe une petite place au dessus du souterrain routier. Cette place devait être baptisée en septembre 1997 Place Maria Callas. Or, le 31 août matin vers minuit 25 ‘ , Diana, princesse de Galles disparut dans un accident mémorable. Le matin de sa disparition, ce monument assez impersonnel [érigé en 1989 pour commémorer l’amitié franco-américaine -reproduction grandeur nature de la torche de la statue de la Liberté à New York]- reçoit des fleurs, des bougies apportées par des milliers de personnes en deuil de la princesse des coeurs.

Depuis ce jour néfaste, et après tout ce temps, nombre de pèlerins de toutes nationalités se recueillent devant cette flamme, symbole détourné de Diana.

J’ai étudié pendant plus de 5 années le comportement de dévotion de ces touristes un peu spéciaux, pèlerins qui souvent s’ignorent…et j’en ai fait mon mémoire de psychiatrie transculturelle à l’université Paris 13 qui s’est transformé en un livre préfacé par le Pr Marie Rose Moro, professeur de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent, responsable de la Maison de Solenn à l’Hôpital Cochin. Le livre s’intitule : Diana du Pont de l’Alma, les pèlerins de la flamme. Il est paru en 2003 au Editions Téraèdre.

Après coup et après tout, 15 ans après l’accident tragique, que reste-t-il de Diana, dans notre mémoire de zappeurs éternels, sautant de raz de marée dévastateurs à des gratte-ciels transpercés par un fanatisme vengeur en passant par les 25000 résistants morts de la Syrie ?

Il est tout à fait étonnant qu’à l’heure où la fréquentation des lieux de culte religieux est devenue peau de chagrin, des personnes sans lien les unes avec les autres viennent encore déposer qui, une gerbe, qui, un teddy bear, qui, une larme, qui, un ex-voto au monument détourné de la Flamme de la Liberté, élu le matin même de l’accident par un premier fidèle (mais qui était-ce ?) comme un hommage à Lady Di.

Fascinant! Que des centaines de pèlerins viennent se recueillir au dessus du souterrain faute de ne pouvoir toucher le pilier fatal, qui est resté en l’état.

Ce lieu est populaire comme l’est la ferveur un peu kitsch, même pas bling bling, de personnes venues du monde entier, des passants avec une intention, des touristes avec une prière photographique…

Le 31 août 1997 a transformé la Flamme pré-existante (1989) bien sûr par hasard, quoique… Objets prédestinés attendez vous les âmes (pour paraphraser Lamartine) pour vivre une vraie gloire?

Guy Lesoeurs

Psychanalyste.

Interviews ce jour ou demain sur RMC , sur osmose-radio.fr etc.

*Anecdotes

-La place de la Flamme devait être baptisée Maria Callas trois jours après l’accident!

-Un Japonais aurait offert 40 millions de francs en 1998 pour l’épave de la Mercèdès aux fins de la découper en tout petits morceaux revendus à prix d’or!

-La Flamme fut tellement souillée de graffittis et de marques que la Ville de Paris dut la faire restaurer.

-J’ai vu des Américains gratter la poussière du pilier pour la mettre en bouteille!