L’armoire aux toxiques… un livre utile

j’ai le plaisir de vous annoncer la parution de mon livre L’Armoire aux Toxiques en numérique à télécharger pour 4 euros seulement sur votre tablette ou PC voire votre portable.

télécharger à partir de www.motsouverts-editions.com


De quand date votre dernière exaspération face à un comportement difficile ? Et, vous-même, vous a-t-on reproché de vous comporter de manière insupportable ?

Certaines personnes provoquent, d’emblée, un malaise et une envie irrépressible de les éviter. En leur présence, vous anticipez intuitivement ou en connaissance de cause que la relation va devenir problématique et conflictuelle.

Le titre de cet ouvrage « L’armoire aux toxiques » vous introduit d’emblée dans l’intolérable relation avec les personnes au comportement problématique, dans les endroits interactionnels que sont l’école, la famille et l’entreprise et plus largement à toute occasion de rencontre.

Ce vademecum devrait vous aider à prendre de la distance face à certains comportements dits « toxiques » qui peuvent vous déstabiliser et, peut-être à prendre conscience que vous-même parfois (pour ne pas dire souvent) vous vous comportez ainsi. Vous pourrez en repérer quelques uns parmi les plus couramment rencontrés, les éviter et les gérer dans votre vie familiale, sociale ou professionnelle.

Dans cette Armoire aux toxiques, si j’ai laissé une place prépondérante à huit portraits +1 (le pervers narcissique) que j’ai volontiers brocardés, j’ai néanmoins abordé quelques notices théoriques. En effet, il m’a semblé nécessaire de passer par quelques notions psychopathologiques pour bien comprendre la conduite à tenir que je propose.

Cet ouvrage est destiné aux parents, aux conjoints, aux enseignants et aux managers des entreprises et à toute personne un tant soit peu familiarisée avec l’approche psychologique.

Je précise que les prénoms ou les surnoms utilisés ou les situations n’ont aucun rapport avec des personnes ayant existé ou existantes et que le fait de se reconnaître ou de reconnaître une personne serait totalement fortuit.

UN LIVRE A SE PROCURER AU PLUS VITE POUR EVITER LES « SEVICES » PSYCHIQUES AU BUREAU, A L’ECOLE, A L’HOPITAL ENFIN PARTOUT OU VOUS RENCONTREZ DES FACHEUX QUI VOUS POURRISSENT LA VIE

C’EST AUSSI UN PETIT CADEAU A FAIRE SANS SE DEPLACER A UN AMI A QUI VOUS VOULEZ DU BIEN QUE VOUS SOYEZ A PEKIN, QUITO OU LISBONNE.

La valeur d’être soi, la culture de l’authentique (1)

Masque Dan (Côte d'Ivoire)

LA VALEUR D’ETRE SOI  -1-

 Une culture de l’authentique pour s’épanouir

 Guy Lesoeurs

Au début étaient ma foi et ma croyance, qu’elles me restent au cœur…

Disparu le Dieu à barbe blanche qui va m’arranger tous les coups y compris le bon numéro à la roulette de Deauville.

Disparue aussi la vieille providence. Je continue cependant de croire aux coïncidences, aux ponts entre les choses et aux liens entre les personnes.

Je crois à ce qui sous tend et sous entend.

Le je et le jeu pour donner le jus, la joie, le sens, l’essence, l’effervescence.

Je crois fermement que la personne -dans un bureau bien net de sa société à Neuilly, Montréal ou Quito, dans sa clinique ultra-moderne à Saint Etienne, dans sa hutte façonnée de ses mains en Amazonie ou bien encore dans la mairie calme d’un petit village creusois- doit être présente à elle-même et aux autres et mettre en action sa valeur authentique.

Cette valeur personnelle authentique est faite d’idéaux, de croyances, d’expérience, de raison et de beaucoup d’intuition et d’énergie.

La valeur personnelle authentique représente pour moi le moteur de la créativité, celle qui vient du cœur, de ce souffle interne et vital qui produit la goutte résiduelle rare, infime perle de sueur d’âme qui rend la pensée et l’acte aidants et nous fait devenir une « belle personne » pour les autres et pour soi-même.

Cette quête tout à fait personnelle est à la portée de tout un chacun, cependant certains ne peuvent pas, ne savent pas ou n’ont pas envie de pousser leur désir, de puiser dans leur énergie et leur bateau sans cette brise reste à quai.

C’est pourquoi, après quarante années de management dans l’industrie pharmaceutique et d’autres expériences passionnantes (enseignement, formation, écriture) et des rencontres avec des personnes très estimables, j’ai décidé de continuer à aider les autres à (re-) devenir eux-mêmes, en toute modestie.

Je vais conjuguer mon récit au présent. J’émaillerai les chapitres de citations et de morceaux d’entretiens. Le parcours de ce livre se fera en trois parties:

  • Les maîtres du « je » où ceux et celles qui m’ont aidé
  • Les personnes de bonne volonté et celles qui ont perdu l’envie
  • Les réflexions pour l’action….

A suivre…

Futurs managers… le pied à l’étrier

IMGP2222Depuis 1991, j’anime des programmes pour étudiants qui, en fin d’études et en alternance  (Faculté de pharmacie, cursus MOI²SE, directeur Pr Sylvette Huichard) en master (comme le MIP de l’ESC Dijon, Directeur Pr Céline Soulas), se destinent aux industries des produits de santé (médicaments, dispositifs médicaux etc.).

On ne naît pas « manager », on le devient, en exploitant et façonnant sa valeur intrinsèque ; c’est pourquoi il est nécessaire, d’abord, de travailler sur l’état d’esprit. Mes programmes à base de réflexion et de mise en situation sont conçus pour aider les futurs managers ( le mot « étudiants » est banni) à mieux se connaître, prendre confiance en soi, de manière authentique et non surfaite, à construire sa propre stratégie et sa promotion (eh oui!) en prenant conscience sans concession de leur potentiel, en développant sa créativité et son  charisme. Les participants au programme intitulé « Conquérant de soi, respect de l’Autre » doivent aussi s’initier au travail en équipe en faisant adhérer leurs collègues et en transformant leurs idées en projets concrets…

Programme ambitieux? Certes, mais combien il s’avère nécessaire. Cette étape de « pré-entreprise », vécue comme un lieu expérientiel sans enjeu autre que la réussite de soi-même, est essentielle à réussir avec les bons ingrédients pour partir du bon pied. Combien de managers que je suis aujourd’hui en coaching regrettent de ne pas avoir eu ce pied à l’étrier!

A suivre…

Guy Lesoeurs

Au fait, futurs managers, je vous signale le site Jobteaser, co-fondé par un jeune et dynamique entrepreneur, Adrien Ledoux qui a eu l’idée -géniale- de rendre service aux étudiants en leur donnant une vision en temps réel des entreprises …de l’intérieur avec un tas de services associés! www.jobteaser.com

 

Guy Lesoeurs

SE SENTIR BIEN AU TRAVAIL…ET NE PAS Y MOURIR

Les masques en disent long...
Les masques en disent long...

Se sentir bien au travail… et ne pas y mourir d’ennui (mort lente) ou tout court!

Récemment, dans les séminaires de management que j’ai le plaisir d’animer soit dans le Mastère management de l’Industrie Pharmaceutique à l’ESC Dijon Bourgogne (Directeur Céline Soulas) soit  dans le programme original de Management en alternance  (Fac 6° année Pharma/entreprise) MOI²SE qui existe depuis deux ans à l’UFR Pharmacie de Dijon, programme créé et dirigé par Madame le Professeur Sylvette Huichard, nous abordons avec les participants les compétences et qualités humaines du manager. Nous discutons de l’équilibre entre l’orientation objectifs de rentabilité, gains de productivité etc…(Task oriented mind) et l’attention aux problèmes humains et à l’épanouissement de ses Collaborateurs (Human oriented mind) que doit constamment avoir en tête le Manager d’une équipe. Quand je demande, en début de séminaire, aux apprentis managers quel serait leur premier objectif dans leur vie professionnelle, j’obtiens des réponses assez diverses de type économique, apprentissage, acquisition d’expériences etc. L’une des réponses « se sentir bien dans l’entreprise » a retenu particulièrement mon attention. Nous en avons discuté avec les participants. Pour ma part, avec la certitude (?) forgée par 40 années passées dans l’entreprise, j’ai pensé de prime abord que, compte tenu de ce que les Médias nous rapportent tous les jours, cet objectif ne devait plus être à l’ordre du jour et que, exprimée telle quelle devant un recruteur ou un DRH, cette vision de l’entreprise pourrait desservir un candidat. Cependant, à la réflexion, je réalise que c’est certainement l’un des meilleurs objectifs qui soient aujourd’hui car s’il est mis en pratique, il permet la réalisation de grandes choses. Le manager hypermoderne, fort de sa capacité d’adaptation (l’image si juste de l’embrayage a été apportée par l’un des participants) et sa fluidité d’esprit, pourra, dans une entreprise « adulte »  (dans le sens de l’analyse transactionnelle) s’y réaliser. L’entreprise « adulte » est conduite par des managers qui font attention à la personne et la respectent, dans une bonne ambiance de travail….et dans l’atteinte d’objectifs réalistes fixés par l’entreprise. Le Manager digne de cette fonction sait détecter et renforcer l’énergie positive…et, si l’on emprunte à la sémantique psychanalytique, animer des pulsions de vie plutôt qu’entretrenir des pulsions de mort par le stress. Dans le combat perpétuel qu’Eros et Thanatos se livrent dans notre moi intime, trouvons la seule voie pérenne, celle de l’épanouissement.

Merci aux futurs managers de MOI²SE (6° année de pharmacie option industrie) d’avoir exprimé leur authenticité en formulant cet objectif de haute valeur « se sentir bien dans l’entreprise » car il nous fait  réfléchir.

Pour être complet, je souhaite vous signaler le documentaire « La mise à mort du travail: Destruction, aliénation, dépression  » que France 3 diffusera, le lundi 26 octobre prochain à 20 h 35. C’est un documentaire sur l’organisation actuelle du travail salarié et le management par le stress qu’elle soustend. 
Les drames humains (suicides chez France Telecom ou chez Renault ou ailleurs mais nous ne le savons pas…) et les effets délétères incommensurables économiques et humains que cette recherche du rentable à court terme induit y sont analysés avec une grande objectivité. La seconde partie du documentaire sera diffusée, sur la même chaîne, le jeudi 29 octobre.
La plaquette jointe (lien ci-après) MISE A MORT DU TRAVAIL vaut d’être lue, elle contient des données chiffrées et synthétise le propos du film de façon pertinente.
Voici donc deux émissions à voir absolument et à faire connaître auprès de vos collègues, amis et supérieurs hiérarchiques.

Avis aux futurs managers : ne soyez pas le torero qui, agitant devant ses collaborateurs la muleta rouge du stress, met à mort le taureau. Cette attitude antique, pour autant qu’elle paraisse brave, ne contribue qu’à maintenir un état d’arène sanglante. (à suivre)

FUTURS MANAGERS DE L’INDUSTRIE PHARMA

Le MIP (Mastère en Management de l’Industrie Pharmaceutique) ESC Dijon Bourgogne prépare des jeunes diplômés en pharmacie, des ingénieurs, des scientifiques et aussi des professionnels de la santé aux fonctions de management dans les industries des produits de santé.

Il est essentiel de les préparer intensivement à l’animation d’équipe et aussi, bien entendu, au travail par projet.

Suite…. demain

Guy Lesoeurs